Top 3 des chiens interdit d’introduction en France

S’il existe une multitude de races de chien dans le monde, certaines races sont plus disposées que d’autres pour développer un caractère agressif lorsqu’elles ne sont pas bien éduquées. Découvrez dans cet article, le top trois des chiens non-inscrits à un livre des origines françaises et qui sont interdit d’introduction en France.

Le Pitbull ou L’American Pit Bull Terrier

Le Pibull ou American Pit Bull Terrier encore appelé communément appelé APBT est un chien de type terrier. L'American Pit Bull Terrier n'est pas reconnu en France en tant que race, mais plutôt comme un type de chien. Il faut préciser que tout croisement se rapprochant morphologiquement de celui-ci est considéré comme pitbull. Cela comprend les chiens de race American Staffordshire Terrier croisés ou sans pedigree.

Le Boerbull

Encore appelé Boerboel, le Boerbull est un chien très puissant et qui est doté d’une grande taille. Il possède notamment un corps trapu et particulièrement musclé. Ce qui fait preuve d’une grande puissance. Il faut noter que le Boerbull a une peau épaisse. Sa tête large, musclée avec une puissante mâchoire fait qu’on le reconnait de loin. Ce chien possède des yeux de couleur foncée qui lui donnent une expression ferme et impressionnante. Ce chien est classé parmi la catégorie des chiens d’attaque les plus dangereux. De ce fait, en France, il n’est plus possible aujourd’hui d’en faire l’acquisition depuis l’adoption de la loi de janvier 1999.

Le Tosa ou Tosa-Inu

Le Tosa encore appelé Tosa-Inu est une race de chien qui est originaire du Japon. Son nom lui vient de la région qui l’a vu naître.

Ce chien a une histoire de chien de combat, ce qui lui vaut une mauvaise réputation de chien dangereux. En effet, il était surtout choisi pour ses qualités physiques hors normes. Il est obtenu du croisement entre le Shikoku-Ken et plusieurs races d'Occident au cours des 18e et 19e siècles dont Dogues allemands, Bulldogs, les Braques allemands et les Mastiffs notamment.